S’informer pour mieux chercher un emploi

Stratégie de recherche d'emploiLes stratégies d’information

« La valeur d’un général réside dans sa stratégie et non dans son courage » énonce un proverbe chinois. Il en est de même pour le candidat à la recherche d’un emploi…

Privilégier les actions ciblées aux envois de candidatures en nombre permet d’économiser du temps et d’éviter la déroute. La stratégie d’information vise à valider l’adéquation d’un projet et de compétences professionnelles avec les caractéristiques et les besoins de l’entreprise. Une phase préalable de questionnement sur la pertinence de son projet professionnel et de ses techniques de recherche d’emploi est donc indispensable.

La deuxième phase consiste à identifier, connaître et analyser les entreprises afin de toucher une structure dont la situation est favorable à l’embauche en rédigeant des lettres ciblées et des CV adaptés. Pour sélectionner les entreprises cibles, il convient d’arbitrer entre les critères de choix principaux et ceux qui pourront être  »sacrifiés » (taille de l’entreprise, secteur d’activité, rémunération, emplacement géographique, possibilités d’évolution, etc.).

Les informations stratégiques

Une approche exhaustive des niveaux d’information, du plus global (le marché de l’emploi) au plus particulier (les caractéristiques du poste) ouvre souvent de nouvelles perspectives sur des secteurs, des entreprises ou des formations. S’intéresser au marché du travail permet d’identifier les régions dynamiques, les activités en expansion et plus directement les entreprises qui recrutent.

Les sociétés prospectées peuvent faire l’objet de fiches contenant les informations stratégiques (activité, localisation, marchés, dirigeants, concurrents, produits, chiffre d’affaires, effectifs, position sur le marché, rentabilité, projets) susceptibles d’être utilisées pour enrichir une lettre de candidature ou un entretien d’embauche. Les données fournies par les offres d’emploi (qui? activités? compétences? où? pourquoi?) sont également précieuses lorsqu’il s’agit de convaincre le recruteur de la valeur de son profil.

Dernière information et non des moindres: le nom du destinataire d’une lettre de candidature spontanée. Faute de quoi, la lettre a toutes les probabilités de ne pas atteindre sa cible, alors qu’un appel téléphonique suffit à se procurer ce renseignement.

Quels relais utiliser?

Il peut être intéressant de consulter les Chambres de Commerce, plus spécifiquement les Chambres des Métiers pour les travailleurs des entreprises artisanales, et les Centres d’Information Jeunesse pour les nouveaux entrants sur le marché du travail.

Utilisez le Web comme relais de l’information institutionnelle en glanant des compléments sur les sites vitrines des entreprises, des associations professionnelles ou sur les annuaires des entreprises.

Outre la presse économique et la presse professionnelle, ne négligez pas les quotidiens régionaux et nationaux, précieux indicateurs de la santé des entreprises, consultables in extenso ou sous forme de dossiers dans les bibliothèques, les ANPE et les Apec. Enfin, glanez des données  »terrain » en sollicitant les mairies, en participant aux salons sur l’emploi, en tissant un réseau d’informateurs parmi vos proches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *